Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Inscrivez-vous à notre infolettre afin de rester informé des dernières nouvelles de la ville.

S’inscrire
A | A | A
Menu Refermer

Communiqué 23 mars 2020

La conférence de presse de la Direction de santé publique de l’Estrie a tout fait basculer. Le leadership assumé par cette région a ébranlé le maire et la Direction générale de la Ville de Lavaltrie. Depuis mercredi, la Ville de Lavaltrie souhaite arrimer ses communications à celles du CISSS de Lanaudière, afin d’avoir l’heure juste sur la situation mais surtout pour rassurer sa population.

« Le président-directeur général du CISSS de Lanaudière, M. Castonguay, a communiqué avec nous, samedi, pour nous indiquer qu’il y aurait des ajustements au niveau des communications administratives mais qu’il n’était malheureusement pas possible pour la Direction de santé publique régionale de nous transmettre davantage d’information, et ce, compte tenu de tout l’aspect confidentiel des dossiers et pour le respect des personnes concernées par la situation », mentionne le maire de Lavaltrie, M. Christian Goulet. « Nous comprenons très bien l’aspect sensible de cette information. Toutefois, d’autres éléments peuvent être communiqués concernant les mesures mises en place et le plan d’intervention à venir. Oui, il y a la Résidence Éva qui constitue une priorité pour l’instant, mais il faut aussi rassurer l’ensemble de la population de Lavaltrie », spécifie M. Goulet

« Le leadership de M. Legault et de Dr Arruda durant cette période de crise est remarquable et reconnu par l’ensemble du Québec. Comment se fait-il que cette façon de faire ne se déploie pas dans les régions, alors que nous sommes directement affectés et que la population a besoin de réponses? », poursuit-il.

Depuis le 16 mars dernier, la Ville de Lavaltrie a tout mis en place ce qu’elle pouvait déployer, selon les directives du gouvernement. La Ville agit en fonction des pouvoirs qui lui sont attribués mais elle ne peut pas se substituer à la Direction de santé publique. Depuis plusieurs jours, M. Goulet essaie de rassurer sa population, tant bien que mal, en étant présent dans les médias et sur les réseaux sociaux : « Les citoyens veulent des réponses, des réponses que je n’ai pas. Je m’attendais à avoir davantage de soutien de notre réseau de la santé », conclut-il.

La Ville entend demeurer à l’affût des directives du gouvernement pour offrir à sa population tous les services essentiels et les moyens nécessaires pour passer à travers la crise. Les questions relatives à l’urgence sanitaire et tout le volet de santé publique continueront d’être relayées à la Direction de santé publique en espérant qu’il y aura des réponses en bout de ligne.